Signature du deuxième Compact avec Millennium Challenge Corporation

Le Chef du gouvernement, M. Abdel-Ilah Benkiran, et la Présidente Directrice Générale de la Millenium Challenge Corporation (MCC), Mme Dana Hyde, ont présidé, le jeudi 14 avril 2015, la cérémonie de présentation du deuxième programme de coopération (Compact II) conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et MCC. A cette occasion, les deux parties ont signé une déclaration commune portant sur la mise en œuvre de ce deuxième programme.  

Le montant de ce deuxième programme de coopération, signé le 30 novembre 2015, s’élève à 450 millions de dollars, auquel s’ajoute une contribution du gouvernement marocain de l’ordre de 67,5 millions de dollars au minimum. Il financera sur une période de cinq ans, deux projets, à savoir « Education et formation pour l’employabilité » et « Productivité du foncier ».

Le premier projet « Education et formation pour l’employabilité », dont le budget est de l’ordre de 220 millions de dollars, a pour objectif d’améliorer l’employabilité des jeunes à travers l’amélioration de la qualité, de la pertinence et de l’égalité d’accès à l’enseignement secondaire et à la formation professionnelle afin de répondre aux besoins du secteur privé.

Doté d’un budget de 170,5 millions de dollars, le second projet « Productivité du foncier » vise l’accroissement de la productivité du foncier, aussi bien rural qu’industriel, et de l’investissement privé.

Il est à signaler que l’exécution de ces deux projets sera confiée à un établissement public marocain qui sera créé à cet effet.

L’aboutissement du Compact II vient couronner un processus de préparation qui a duré plus de 2 années, mené conjointement par une équipe dédiée au niveau des Services du Chef du gouvernement et les experts de MCC, avec la forte participation des départements ministériels et établissements publics concernés, et en concertation étroite avec le secteur privé et la société civile. L’objectif majeur que s’est fixé ce programme dès le début est de réduire le poids de deux contraintes majeures qui pèsent sur la croissance et l’investissement privé, à savoir la question du capital humain et la problématique du foncier.

Ces contraintes ont été identifiées dans le cadre d’une étude sur l’analyse des contraintes majeures à la croissance économique au Maroc, réalisée en collaboration avec les experts de la BAD et de MCC et qui a conclu que la faible qualité du capital humain et la faible productivité du foncier constituent des contraintes majeures à la croissance économique au Maroc.

Intervenue en décembre 2012, la sélection du Maroc en tant que pays éligible à un deuxième programme de coopération s’est faite sur la base d’un certain nombre de critères exigés par MCC et qui se rapportent à la bonne gouvernance, aux libertés économiques et à l’investissement dans le capital humain.

Il est à rappeler que l’adoption du Compact II fait suite à la réussite enregistrée dans la mise en œuvre du premier Compact d’un montant de 697,5 millions $ US entre 2008 et 2013.